Recherches sur la prématurité : Quoi de neuf ?

Recherches sur la prématurité : Quoi de neuf ?

 Recherche et Innovation en Prématurité

1. Prédiction des Complications de la Prématurité : Des scientifiques de Stanford Medicine ont développé une méthode utilisant les dossiers médicaux électroniques des mères et des bébés et un algorithme d'apprentissage automatique pour prédire les risques pour la santé des nouveau-nés prématurés. Cette méthode permet aux médecins de classer, avant ou dès la naissance, quels nourrissons susceptibles de développer des complications liées à la prématurité. Cette approche représente un pas vers la médecine de précision pour les bébés, en se concentrant sur les facteurs de santé individuels des nouveau-nés plutôt que sur leur âge gestationnel seul​​.

 

2. Découvertes de Stanford sur la prématurité : Au cours de la dernière décennie, les médecins et les scientifiques de Stanford ont fait plusieurs découvertes importantes dans la compréhension et le traitement de la prématurité. Cela inclut de nouvelles perspectives sur le rôle du système immunitaire dans la grossesse, l'influence des microbes dans le corps de la femme enceinte sur le risque d'accouchement prématuré, et l'identification de différents facteurs de risque de prématurité tels que la génétique, les infections et l'histoire maternelle du SSPT. En outre, ils ont développé un test sanguin non invasif qui peut prédire quels bébés risquent d'arriver tôt​​.

Ces découvertes peuvent améliorer la compréhension et la prise en charge de la prématurité.

 

En 2023, plusieurs statistiques clés sur la prématurité ont été mises en évidence par diverses organisations et études. Voici quelques points saillants :

1. Taux de Naissances Prématurées aux États-Unis : En 2022, plus de 380 000 bébés sont nés prématurément aux États-Unis, ce qui représente 10,4 % de toutes les naissances. Cette donnée a valu à la nation une note de D+ pour la deuxième année consécutive, selon le rapport de March of Dimes de 2023​​.

2. Mortalité Infantile et Prématurité : Bien que le taux de mortalité infantile ait diminué de 10 % au cours de la dernière décennie, il reste particulièrement élevé chez les bébés nés de personnes de couleur noire, avec un taux 1,9 fois supérieur au taux national aux États-Unis​​.

3. Prématurité à l'Échelle Mondiale : En 2020, environ 13,4 millions de bébés sont nés prématurément dans le monde, ce qui représente plus de 1 sur 10 bébés. Les complications liées à la naissance prématurée sont la principale cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans, responsables d'environ 900 000 décès en 2019​​.

Ces statistiques mettent en évidence l'importance cruciale de la recherche continue et des interventions dans le domaine de la prématurité pour améliorer la santé maternelle et infantile à l'échelle mondiale.

En France, le taux de prématurité est estimé à 6.9% des naissances vivantes, ce qui représente environ 55 000 enfants nés prématurément chaque année. “Ces données sont issues du Rapport Euro-Peristat pour la période 2015–2019”.

Pour obtenir des informations plus récentes ou spécifiques à d'autres pays européens, il serait nécessaire de consulter des sources de données actualisées ou des rapports de santé publique spécifiques à ces régions. ​

En France, les données récentes sur la mortalité des bébés prématurés ne sont pas disponibles en raison d'un manque de données spécifiques. Cependant, le rapport Euro-Peristat de 2019 indiquait un taux de mortalité néonatale de 2,6 pour 1 000 naissances, ce qui se situe dans le dernier quartile par rapport à d'autres pays européens. Pour des informations plus détaillées, il est recommandé de consulter le site Euro-Peristat ou l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) pour les mises à jour et les études en cours.

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.